Loading...

Camp-Levieux: Enn Policier Occupe Enn Ti Bebe Pandan Ki So Mama Passe La Cour

Elle s’est retrouvée au poste de Camp-Levieux avec quatre enfants. L’un âgé d’un an, deux autres âgés de deux ans et son fils âgé de 15 ans. Cette mère a été accusée d’agression avec préméditation le mercredi 11 janvier.

Ilistrasion.

Natalie, âgée de 37 ans, relate son arrestation pas comme les autres. Elle exprime sa reconnaissance envers les policiers qui ont joué à la nounou avec ses enfants après son interpellation. « Les policiers ont été très gentils. Ils se sont occupés de mes enfants et leur ont acheté à manger. Le policier ne m’a laissé que ma fille d’un an et a veillé sur les deux autres en bas âge », dit-elle.

Nathalie dit souffrir d’épilepsie et survit grâce à une pension d’invalidité. « Chaque jour, je dois prendre mes cachets vers 11 heures. Comme j’avais été embarquée par la police à 10 heures, je n’avais pu prendre mes médicaments.

Vers midi, je me suis sentie mal et j’étais sur le point de faire une crise d’épilepsie. Un policier a pris ma fille. On m’a donné un verre d’eau. Quand je suis allée aux toilettes. J’ai aperçu ma fille dans une chambre qui semblait être une cellule. Un policier l’avait posée sur un matelas. Elle dormait et le policier assis veillait sur elle », ajoute Nathalie.

« Une fois l’enquête complétée, mon fils et moi avons comparu devant le magistrat du tribunal de Rose-Hill. On nous a infligé une caution de Rs 2 725 chacun. Je remercie le bon samaritain qui a payé ma caution, sinon je serais restée en détention avec mes enfants pour de fausses allégations. »

Des sources précisent que le bébé de Nathalie était couché dans une cantine pour Women Police Constable et non dans une cellule. Les policiers ont tout fait pour que Nathalie consigne sa déposition au plus vite pour ne pas la retenir au poste avec ses enfants.

Loading...

Comments

comments