Loading...

Donasion Ou Comision: Ramgoolam So 5 Millions Dollars Sorti La Bank New-York Ek Chicago

Donations ou commissions ?

Les autorités mauriciennes espèrent bientôt faire la lumière sur les 5 millions de dollars américains en coupures de 100 retrouvés dans leurs emballages chez Navin Ramgoolam, dans la nuit du 6 au 7 février 2015. L’Attorney General’s Office a confirmé auprès de Berlin que l’argent provenant de la Federal Reserve Bank de Chicago et de New-York a transité par deux banques allemandes. Le bureau de l’Attorney General attend confirmation auprès d’un pays du Golfe pour établir que cet argent est passé dans une de ses banques avant d’atterrir dans les coffres-forts du leader du Parti travailliste (PTr).

Jusqu’à présent, Navin Ramgoolam n’a pipé mot sur la provenance des Rs 220 millions, incluant les 5 millions de dollars américains, retrouvées à son domicile. Sauf que les billets usagés représenteraient ses allocations perçues pour ses missions à l’étranger en tant que chef du gouvernement. Au Central Criminal Investigation Department, il a fait valoir son droit au silence. Son conseil légal, Me Gavin Glover, a présenté une motion au tribunal de Curepipe, le 25 janvier 2017, réclamant l’abandon des poursuites pour blanchiment.

Parallèlement, deux ordres d’un juge en Chambre ont été émis l’an dernier, invitant les banques commerciales à signaler si elles ont réceptionné des dollars sous le mandat de Navin Ramgoolam. Une grande banque aurait reçu cet argent de l’Allemagne.

Le Federal Bureau of Investigation américain a déjà soumis aux autorités mauriciennes un rapport sur le cheminement des dollars dont les numéros de série se suivent. Il avait été invité à assister la police criminelle au lendemain de la perquisition chez Navin Ramgoolam. Des proches de l’ex-chef du gouvernement confient que tous les partis politiques de Maurice reçoivent des dons. Ils affirment que les 5 millions de dollars ont été offerts à ce dernier par le parti démocrate américain.

Ces affirmations corroboreraient les déclarations de Navin Ramgoolam, depuis sa première arrestation, que l’argent saisi chez lui représente des donations pour la construction d’un QG pour le PTr. Elles coïncident aussi avec la déclassification récente des rapports confidentiels de la Central Intelligence Agency, dont certains contiennent des articles de presse parlant de sa tentative de donner de l’argent au PTr à la veille des élections de 1982 pour couper l’herbe sous les pieds du Mouvement militant mauricien.

Loading...

Comments

comments